Santé

Hôpital général de référence de Kinshasa un cadre hospitalier pathologique pour ses patients.

Le monde entier célèbre le 07 avril de chaque année la journée internationale de la santé depuis 1950. Elle est consacrée à la promotion de la santé pour un monde plus juste et en meilleure santé conformément à l’objectif que l’OMS s’est assigné pour l’an 2021.

Au regard de cette journée, notre attention s’est portée sur l’hôpital général de référence de Kinshasa ex Mama Yemo, le plus grand de la capitale Congolaise.

L’ex mama Yemo souffre de plusieurs manies qui embarrassent patients, garde-malades ainsi que visiteurs. Tant sur le plan fonctionnel que hiérarchique. L’hôpital Général de Kinshasa est l’un des endroits publics les plus insalubres.
Au lieu d’être l’endroit le plus sain car la blouse blanche que porte les médecins symbolise de prime abord la propreté qui est un point essentiel pour le corps humain. l’insalubrité est elle-même l’agent causal de plusieurs maladies.

Les malades internés dans ce grand hôpital de Kinshasa déplorent priorisation de l’argent avant tout soin peu importe la gravité de cas.

« La santé humaine n’a pas de prix dit-on mais ici la santé a un gros prix s’exclame une maman garde-malade de son enfant souffrant du tétanos depuis 2 mois.

Contrairement à l’objectif de l’organisation mondiale de la santé à travers la journée internationale de la santé, ex mama yemo manque d’équipements ainsi que médicaments pour assurer des soins adéquats aux patients.

Les gens nantis ont d’importantes bourses pour se soigner aux pays étrangers et aux hôpitaux de luxe pour ne pas croupir non sans raison dans des conditions inhumaines de l’hôpital de référence de Kinshasa.

La santé a constitué l’un des secteurs à priori lors du régime passé de Joseph Kabila néanmoins les problèmes de mama yemo n’avait trouvé aucune solution qu’à l’instar de Mr Béton ces problèmes continuent à perdurer.

ARM/Lecorbeau.net

Bouton retour en haut de la page