Religion

Le torchon brûle au stade des martyres entre les musulmans le jour de l’Eid.

Les musulmans du monde entier célèbrent ce jeudi 13 mai la fête de l’Eid qui marque la fin du mois de Ramadan.

À Kinshasa, le stade martyres a servi du cadre de prière pour remercier Allah et clôturer ce mois sacré de l’islam en beauté.

Malheureusement la paix et l’unité n’ont pas été au rendez-vous entre les musulmans disloqués en deux camps. Les uns soutiennent le régime en place des Représentants légaux de la communauté Islamique au Congo, dirigé par l’iman Youssouf DJIBONDO.

Les autres par contre, appuient le Cheikh Abdallah MANGALA, qui est un candidat malheureux à l’élection des représentants de cette communauté.

Voulant prendre la conduite de la prière de la clôture du ramadan en sa qualité du Représentant Légal des musulmans, l’Iman Djibondo s’est vu brutalisé par les éléments de la police à la demande de son adversaire Abdallah MANGALA.

Cet acte a suscité une revendication atroce des musulmans, qui n’ont pas hésité à se lever pour défendre la cause légale.

On registre plusieurs plusieurs dégâts matériels et blessés. La journée de l’Eid qui devrait être une bénédiction pour les musulmans après avoir observé 30 jours de jeûne et prière, se transforme en opportunité de règlement de compte entre les dirigeants.

ARM/lecorbeau.net

Bouton retour en haut de la page